DÉVELOPPER CLAIREMENT SA VISION DE VIE

Avez-vous déjà eu l’impression de vivre une vie qui n’est pas la vôtre ? Vous êtes-vous déjà interrogé sur la raison pour laquelle vous vous réveillez chaque matin ? Savez-vous ce que vous serez dans les 5 prochaines années ? Ces questions sont essentielles pour définir votre vision , pour tracer votre chemin de vie.

Donner une direction, un sens à ses choix et à ses actions est un élément fondamental qui indique que vous êtes conscient de  ce que vous recherchez dans votre vie et que vous savez clairement ce à quoi vous aspirez. Mais, combien d’entre nous arrivent à sculpter leur vie de rêve ?

Parlons-en !

Dans cet article, vous trouverez des astuces simples qui vous permettront d’écrire clairement votre vision et de vous projeter dans votre futur.

Commençons par définir ce que c’est qu’une vision

Jeune, je n’avais aucune vision, mon avenir paraissait aussi flou que mon passé.

– Johnny Halliday –

Avoir une vision, c’est se projeter dans le futur, donner une image à sa vie sur une période donnée. C’est aussi la réflexion que l’on mène sur ce que l’on veut vraiment dans sa vie. En d’autres termes, c’est donner un sens à sa vie.

Définir une vision claire permet de sculpter sa vie future et de déterminer les moyens dont l’on pourrait disposer pour réaliser et achever ce chef-d’œuvre.

Comment écrire sa vision ?

Ecrire sa vision, c’est quelque chose qui vous définit, qui vous oriente et qui vous permet d’aller plus loin. Cela nécessite donc au préalable plusieurs étapes :

  • Prendre le temps de réfléchir

Cette première étape est très cruciale dans l’élaboration de sa vision de vie, car c’est à cette étape que nous pourrons être face à nous-même et définir ce que l’on veut vraiment et à s’interroger sur ses motivations d’avoir une vision.

  • Trouver son « IKIGAI »

L’IKIGAI (mot d’origine Japonaise) est un outil de développement personnel qui vous permet de définir votre « raison d’être ».

Trouver son IKIGAI, c’est prendre conscience de ce qui vous anime le plus dans votre vie.

Mais, de quoi parlons-nous concrètement ?

Comme le schéma l’illustre , il y a 4 cercles qui représentent : Ce que vous aimez ; ce en quoi vous êtes doué ; ce dont le monde a besoin et ce pour quoi vous êtes payé. C’est la synergie de ces 4 éléments qui représente votre IKIGAI, votre raison d’être.

Prendre du recul, du temps de réfléchir et de bien remplir ces cercles, avec honnêteté, vous permettra de trouver l’essence de votre vie et ce pour quoi vous êtes motivé à vous réveiller chaque matin.

  • Employer la première personne du singulier

Pourquoi devriez-vous utiliser le premier pronom personnel « Je » ?

Ecrire votre vision avec le pronom personnel « Je » vous permet de vous sentir plus impliqué dans votre résolution prise. C’est aussi vous concentrer sur votre vision.

Exemple : Je suis un homme marié

  • Ne jamais écrire sa vision au futur

Lorsque vous formulez votre vision, rassurez-vous de le faire au présent de l’indicatif et non au futur. Car en utilisant le futur, vous donnez à votre inconscient l’impression que vos résolutions prises sont des choses à réaliser dans le futur et non maintenant. Et donc, vous allez toujours procrastiner et ne ressentirez jamais l’urgence de passer de votre stade actuel au stade souhaité.

En revanche, lorsque vous utilisez le présent de l’indicatif, vous communiquez à votre inconscient que vous êtes sûr des résolutions prises et à chaque fois que vous les relirez, vous aurez une sorte de pression qui vous motivera à effectuer le pas qu’il faut pour façonner votre vision.

Exemple : Dans 3 ans, je parlerai l’anglais

                 Je parle l’anglais

  • Ne pas formuler sa vision à la forme négative

La formulation d’une  vision doit être à la forme affirmative, car cela permet de se focaliser sur ce que l’on veut atteindre plutôt que sur ce que l’on veut fuir.
En effet, notre inconscient est programmé de sorte à rejeter la négation. Ainsi, lorsque nous prenons  une résolution à la forme négative, l’inconscient considère et retient le sujet de votre phrase.

Par exemple, si vous dites « Je ne suis pas triste », votre  inconscient va seulement éjecter le groupe de mot « ne pas » et retenir en fin de compte « Je suis triste ». Ainsi, vous devez plutôt dire « Je suis heureux »

  • Relire régulièrement sa vision

Il est important de relire régulièrement sa vision, car cela permet de ne pas la perdre de vue, de ne pas l’oublier et surtout, cet exercice prépare le cerveau à exécuter les actions entreprises pour façonner sa vision.

Vous avez désormais tous les éléments  nécessaires pour construire votre vision, alors lancez-vous !

Une fois que vous avez établi votre vision, vous n’avez qu’à passer à l’action.

MIEUX GÉRER SON STRESS AVANT SA PRISE DE PAROLE EN PUBLIC

Serais-je à la hauteur ? Comment les autres me verront-ils ? Vais-je me ridiculiser ? Ne vais-je pas tutuber ? Etc… C’est cet ensemble de questions que nous nous posons tous à chaque fois que nous devons prendre la parole devant un auditoire, pendant une réunion, une conférence, une présentation devant nos collaborateurs et même lorsque nous devons assurer la maîtrise d’un évènement. Et toutes ces inquiétudes finissent par nous mettre en situation de stress. Sachez-le, avoir le trac est une sensation normale. Cependant, c’est votre manière de gérer votre stress qui vous rendra plus confortable ou pas.

Prendre aisément la parole en public n’a jamais été une mince affaire pour tout le monde et même ceux qui réussissent à le faire passent par des étapes préparatoires dont la gestion du stress.

L’objectif de cet article est de vous donner les techniques de gestion de stress afin de vous permettre d’assurer vos prises de parole en public plus sereinement.

Première technique : Maîtriser sa respiration

Avoir une bonne respiration vous met dans une posture plus rassurante et vous permet de fluidifier vos propos. Aussi, bien respirer vous évitera l’étouffement associé au stress.

En effet, avant de prendre la parole devant votre auditoire, vous devez inspirer et expirer calmement par la bouche. Vous verrez que cet exercice vous permettra de bien articuler vos mots et de bien projeter votre voix de sorte que vous soyez audible et compris auprès de ceux qui vous écoutent.

Deuxième technique : Répéter plusieurs fois

C’est en répétant la ou les mêmes idées, les mêmes messages, sous plusieurs formes différentes, que vous obtiendrez les meilleurs résultats.

Il est important de plusieurs fois répéter avant de prendre la parole en public, car cela vous permet de maîtriser votre sujet, de capter l’attention de votre auditoire et surtout cela vous évite de vous perdre dans vos mots.

Ces astuces pourraient vous être utiles pour réussir vos répétitions :

  • Lire votre texte à haute voix
  • Faire des exercices de diction
  • Être original
  • Véhiculer votre message de la plus simple des manières possibles
  • Prévoir des pauses lors de votre intervention

Vous pouvez répéter devant vos amis, les membres de votre famille et même devant quelques-uns de vos collègues avec qui vous entretenez de bonnes relations. Ainsi, cet exercice de répétition permettra à votre cerveau d’enregistrer les parties importantes de votre message et votre stress s’atténuera au fur à mesure, car ça sera désormais quelque chose de naturel pour vous.

Alors, maintenant que vous avez tout à votre disposition pour être un orateur plus serein, qu’attendez-vous pour passer à l’action ?

« Renforcer son pouvoir d’influence grâce au Personal Branding »

Concrètement, comment vous décrirez vous ? Que dit-on de vous après une intervention orale ? Quelles empreintes, laissez-vous après votre passage ? Quel message laissez-vous entendre par votre silence, votre attitude ? Etes-vous une personne influente ou une personne influencée ?

Aujourd’hui, il est important de prendre du temps pour soi et d’apporter une réponse franche à chacune de ces questions. En effet, cette petite analyse pertinente, aidera chacun à redéfinir clairement quelles sont les dispositions à prendre pour atteindre ses objectifs.

Souhaitez-vous avoir de l’influence dans votre vie professionnelle ? Nous vous proposons la démarche suivante qui vous permettra de bâtir efficacement votre Personal Branding et développer votre pouvoir d’influence.

Bâtissez une vision claire

Cette étape s’avère parfois très difficile, et c’est là que le Personal Branding prend tout son sens. Il vous aide à réfléchir très sérieusement sur votre vision.

En effet, définir clairement sa vision, permet de mettre en place plus facilement les moyens nécessaires pour atteindre ses objectifs.

Une fois définie, la vision devra être travaillée afin d’arriver à sa concrétisation.

Travaillez votre singularité

Trouvez qui vous êtes vraiment et ce qui vous caractérise le mieux. Travaillez sur votre valeur ajoutée et démarquez-vous. Mettez bien en lumière ce qui vous rend exceptionnel et impactez votre environnement tant social que professionnel. Affirmez qui vous êtes dans votre singularité parce que vous êtes unique : You are a Unique Brand.

Pour développer et exercer votre pouvoir d’influence, vous devez rester fidèle à votre identité de marque personnelle.

Améliorez votre communication non verbale

Par la qualité de votre communication non verbale, captez votre auditoire et faites toute la différence. Pour y arrivez prenez, la peine d’analyser la manière dont votre corps accompagne vos prises de paroles et corrigez vos gestes s’ils sont inadéquats. Une communication non verbale bien structurée contribue à la portée du message. Avec tout votre corps, donnez vie à vos discours et impactez ceux qui vous écoutent.

* Travaillez votre apparence physique et vestimentaire

* Mettez dans votre communication de l’enthousiasme

* Faites des gestes assurés et précis

* Variez vos gestes et affichez des sourires francs

* Accordez les gestes et le message que vous émettez

* Restez focus sur l’essentiel sans toutefois vous disperser

* Développez votre charisme

Avoir de l’influence passe obligatoirement par le développement d’une personnalité forte. Pour certains, le charisme est un talent naturel, pour d’autres, c’est une qualité qui se développe. Pour développer votre charisme il vous faut :

Travailler votre image personnelle, car c’est ce que vous êtes qui rejaillira sur votre entourage

Donner toujours une bonne première impression, vous susciterez sans effort l’admiration des autres.

Veiller sur vos émotions car votre attitude mentale impactera obligatoirement votre apparence. Rester optimiste et gagner en autorité. Ainsi, de façon naturelle, votre enthousiasme se répercutera sur votre visage, sur le ton de votre voix, et sur tous vos gestes.

Travailler votre niveau intellectuel tout en améliorant vos connaissances cela vous permettra d’être cohérent dans vos propos et d’être à l’aise avec tous les sujets.

Développer une écoute active pour mieux cerner les personnes qui vous entourent. Traiter tout le monde sans aucune distinction avec respect.

Renforcer son pouvoir d’influence passe obligatoirement par l’adoption d’une stratégie claire. Grâce au Personal Branding, identifiez vos forces, vos faiblesses et travaillez. Reprogrammez votre Mind Set et développez votre pouvoir d’influence.

Besoin d’accompagnement, merci de nous contacter à : info@refletconsulting.com

« Améliorez votre image de marque et DISTINGUEZ VOUS !»

Dans ce monde concurrentiel et en pleine mutation, peut-on évoluer professionnellement et socialement sans se démarquer ? Tout comme les produits commercialisés sur le marché, chaque individu est une marque unique à promouvoir et à vendre. Cela peut choquer mais c’est la réalité !

En effet, à connaissances et compétences égales, qu’est ce qui peut bien nous différencier les uns des autres ? Nous sommes tous intéressés par la question, car nous aspirons tous au meilleur : les meilleures opportunités de travail, d’affaires, de rencontres.

Nous souhaitons tous être connus et reconnus dans un domaine spécifique de notre vie. Tout ceci est légitime et possible. Cependant, la véritable problématique C’EST COMMENT Y ARRIVER ?

Mais avant de répondre à cette question, nous allons d’abord expliquer ce que c’est que l’image de marque personnelle et pourquoi il faut la construire.

1- L’IMAGE DE MARQUE PERSONNELLE : Qu’est-ce que c’est ?

 

L’image de marque personnelle ou « Personal Brand » est ce que nous dégageons et qui stimule une réponse émotionnelle significative chez une audience (nos interlocuteurs) relativement aux qualités et valeurs que nous voulons refléter.

Le Personal Branding est alors le processus de construction de cette image de marque.

C’est la démarche qui permet de révéler notre identité personnelle et de définir comment nous voulons que les autres nous perçoivent

Il apparait donc clairement que le Personal Branding ne consiste pas du tout à emprunter la personnalité de quelqu’un d’autre mais plutôt à révéler la personne unique que nous sommes.

2- CONSTRUIRE SON IMAGE DE MARQUE : Pourquoi ?

William Shakespeare écrivait en 1600 : « Le plus important est la réputation et le nom ».

Ils avaient déjà compris à l’époque, que les personnes qui s’imposent et arrivent à saisir les opportunités sont celles qui ont une marque personnelle positive.

Il n’y a aucune carrière, emploi ou profession dans lequel la crédibilité de la marque personnelle n’est pas importante.

Et d’ailleurs, à quoi sert-il d’être le meilleur dans son domaine si les gens ne savent pas à quel point vous êtes bon ?

Donc en plus de ses compétences, il est important d’avoir une personnalité construite avec soin et en accord avec ses valeurs ; et surtout de savoir se promouvoir.

Ainsi, construire une bonne image de marque vous aide :

 -A développer une image positive de vous

 -A vous démarquer dans votre milieu social et professionnel

 -A développer des Soft Skills indispensables pour une carrière professionnelle réussie

 -A vous attirer naturellement les meilleures opportunités

 -A créer des connexions émotionnelles avec vos publics

 -A maîtriser votre réputation et votre E-réputation

 -A impacter positivement votre environnement

 -A bâtir votre vie et l’orienter.

3- SE DISTINGUER PAR SON IMAGE DE MARQUE PERSONNELLE : Comment y arriver ?

Réussir à se démarquer nécessite un travail sur soi pour se construire un Personal Brand qui nous rende attractif et unique. Mais surtout c’est un processus qui nous aide à pleinement révéler notre unicité et à construire notre confiance et notre estime de soi.

C’est une démarche qui se décline en plusieurs étapes :

Construire son identité personnelle pour révéler son plein potentiel

– Apprendre à se connaitre et faire la lumière sur les aspects invisibles de sa personnalité,

– Identifier les freins à son évolution et apprendre à les surmonter,

– Changer son système de pensées pour se débarrasser des croyances limitantes,

– Apprendre à oser rêver grand,

– Identifier ses points forts et les zones de correction,

– Faire le point de ses compétences et ses réalisations,

Définir sa marque personnelle pour se démarquer

– Identifier les éléments de sa personnalité à mettre en avant pour se faire reconnaître,

– Identifier les éléments différenciant de sa personnalité pour se démarquer dans son milieu social et professionnel.

Elaborer une stratégie de communication personnelle efficace pour toucher sa cible et atteindre ses objectifs

– Développer le langage corporel adéquat afin de projeter plus rapidement l’image que souhaitée,

– Travailler son apparence et son style vestimentaire afin de projeter le look correspondant à sa marque personnelle,

– Améliorer ses aptitudes en art oratoire.

-Se construire un réseau relationnel

– Se connecter aux personnes qui peuvent contribuer à son développement personnel et professionnel

– Mettre internet et les réseaux sociaux au profit de ses ambitions sociales et professionnelles

Chacun de nous est responsable de son image de marque personnelle. Construisez dans le temps et en qualité votre image de marque personnelle pour vous démarquer. Car en fin de compte, c’est elle qui vous mettra en lumière.

Vous avez besoin de vous faire accompagner dans cette marche ?

Contactez-nous au : info@refletconsulting.com, +225 27 20 36 04 48.

« Quand le personal Branding vous attire des opportunités»

L’intérêt pour le Personal Branding encore appelé le Marketing de soi, va en grandissant. En effet, l’engouement suscité par ce concept sur les différentes plateformes d’échanges en témoigne. Aujourd’hui, nous sommes tous portés de plus en plus vers la réussite, la reconnaissance, et le mérite. Cependant, l’atteinte de ces aspirations, quoique légitimes, nécessitent en amont une véritable réflexion stratégique.

Eh oui, à l’instar des entreprises et des marques, il est plus qu’indispensable pour chaque individu d’élaborer une vraie stratégie pour atteindre ses objectifs personnels et professionnels. C’est seulement ainsi que l’on pourra se distinguer et c’est bien à ce niveau que le Personal Branding prend tout son sens.

Désormais, chacun de nous, doit arriver à se voir comme une marque qui a besoin d’être travaillée et révélée dans sa singularité.

Personal Branding : Qu’est-ce que c’est? 

Dans un article publié dans le magazine Fast Compagny en 1995 aux Etats Unis, Tom Peters, consultant et spécialiste en Management utilise pour la première fois l’expression « Personal Branding ». De façon pratique, le Personal Branding ou Marketing de soi est une démarche harmonieuse ayant pour objectif d’aider chaque individu à développer sa personnalité afin de se démarquer dans l’environnement dans lequel il évolue.

Personal Branding : à qui s’adresse-t-il ?

 

Le personal Branding, s’adresse à tous sans aucune distinction. Peu importe qui vous êtes : Etudiants, Salariés, Cadres, Entrepreneurs, Chefs d’entreprises, Junior ou Sénior. Si vous ressentez le besoin de vous affirmer et de révéler au monde ce dont vous êtes capable et ce que vous valez, pensez à travailler votre PERSONAL BRANDING et attirez à vous les meilleures opportunités. 

Personal Branding réussi : Quels avantages en tirer ?

Une démarche Personal Branding cohérente et réussie vous aidera à :

1-Cerner votre personnalité

Avant d’entamer véritablement un processus de Personal Branding, il est important de se poser les questions existentielles. Les réponses à ces questions vous aideront à connaître votre vraie personnalité.

2-Gagner en visibilité et Démontrer votre expertise

La 1ère étape passée, faites-vous connaitre, montrez-vous en mettant en avant ce que vous savez faire le mieux, en somme sachez-vous VENDRE. Ayez des prises de paroles cohérentes et structurées, donnez votre point de vue sur des sujets qui vous intéressent.

3-Vous différencier

Travaillez sur votre plus-value, c’est votre facteur clé de différenciation, mettez-la en avant. Sortez de votre zone de confort et impactez votre environnement. Donnez de la visibilité à vos talents, vos points forts. Restez surtout focus et cette dynamique vous aidera à vous différencier de la masse.

4-Attirer les meilleures opportunités

Grâce au Personal Branding prenez votre destin en main et attirez les opportunités que vous méritez. Pour cela fixez des objectifs clairs, à vos projets de vie. Ensuite, créez et entretenez un réseau fort ainsi que des relations de qualité.

Suivre ce parcours sera déterminant pour vous, il vous aidera à attirer les opportunités qui vous correspondent vraiment.

Décidez et engagez-vous pour le changement. Osez y arriver et bousculer la donne, travaillez la MARQUE que vous êtes. Vous êtes UNIQUE

Besoin d’un accompagnement ? Consultez-nous au www.refletconsulting.co

Nouveau départ

Très souvent dans nos vies, nous sommes sujets à plusieurs évènements qui nous galvanisent ou nous attristent. Dans les deux cas, ces évènements viennent nous enseigner et nous forger un moral afin que nous devenions la meilleure version de nous-même chaque jour.

Qu’elle est la situation qui vous accable ? Quelles sont vos aspirations ? Est-ce un être cher que vous avez perdu ? Cherchez-vous en vain un emploi ? L’âme sœur tarde-t-elle à arriver ? la liste des questions est si longue. Sachez-le, Vous avez le droit de pleurer, de crier, d’exprimer votre chagrin mais ensuite Décidez le changement et prenons ensemble un nouveau départ.

En effet prendre un nouveau départ, c’est décider de prendre de l’altitude sur la situation qui nous écrase. Évidemment, le nouveau départ s’inscrit dans un processus de redynamisation dont vous restez les seuls maîtres.

Il y a de cela quelques mois, la COVID-19 faisait son entrée fracassante dans l’histoire de notre humanité. Nos vies venaient ainsi de prendre une tournure jamais imaginée. De nouvelles expressions telles que le port de Cache nez, l’utilisation de gels mains ou hydroalcooliques, l’observation de mesures barrières, la distanciation sociale et le confinement ont intégré notre vocabulaire et notre quotidien.

On pouvait aisément s’habituer à ces nouveaux concepts mais j’ai personnellement souffert du confinement. Cette méthode d’endiguement de la pandémie été pour moi un moment très pénible qui a engendré du stress, la dépression et a par la suite suscité une vraie prise de conscience. Je décidais de ne pas me laisser « mourir », de prendre la vie du bon côté et de continuer à avancer. J’ai décidé de prendre un nouveau départ !

D’ordinaire très dynamique et toujours occupée à la tâche, je n’avais jamais le temps de me poser un seul instant. J’avais défini mes standards et courir ci et là me convenait. Hélas, il a fallu le confinement pour que je comprenne que je n’allais pas bien, que j’étais si malheureuse, moi toujours si souriante, moi considérée comme une femme super forte et courageuse. Le confinement nous a isolé de tous. Nous meublions nos quotidiens avec des amis, des collègues, le boulot, la famille, les sorties… bref, notre entourage ne nous permettait pas de rester seul pour nous morfondre et penser à une mort subite. J’étais donc face à cette réalité et ma vie défilait désormais comme un film insipide sous mes yeux tous les matins, dans mon petit appartement de 12m². Personne à qui partager ses peurs, je n’avais que le téléphone pour me donner l’impression d’être entourée.

Du jour au lendemain, mes larmes sont devenues mes meilleures alliées. J’avais l’impression d’être au pied de la mort, au soir de ma vie et de n’avoir rien accompli d’extraordinaire. J’en voulais à la vie qui aurait pu m’offrir mieux. Je m’en voulais parce que je ne me trouvais pas à la hauteur de mes attentes vis-à-vis de moi.

La Covid-19 venait de pointer du doigt mon mal être profond, la joie que je distribuais n’était plus mienne et semblait avoir été tout ce temps mon camouflage dans ma zone de confort. J’ai fini par croire et accepter que mon histoire n’en valait vraiment plus la peine, que le travail, le mariage, le succès et toutes les belles choses auxquelles j’ai toujours aspiré ne viendraient jamais. Je regardais mes amies nettement moins âgées que moi se construire des expériences professionnelles solides, elles avaient des objectifs bien huilés et osaient les atteindre pendant que moi, j’étais de nouveau sans emploi et je cherchais encore mes repères sans aucune visibilité à l’horizon.

Lorsque je suis arrivée au point de perdre confiance en moi, j’ai compris que j’avais sombré et que la dépression avait eu raison de moi.

Puis un matin après une longue réflexion, je décidai que je méritais de m’accorder une autre chance. Certes, j’avais été envahie par le découragement mais je devais me relever. Clairement, j’ai remarqué que mes longues journées à la maison ne contribuaient pas à mon bien-être moral.

J’ai donc décidé d’agir.

Honnêtement je n’avais pas une orientation clairement définie mais j’étais sûre que je voulais m’occuper à ne conserver que le positif et à foncer

Sans vision, j’ai commencé à postuler à toutes les offres d’emploi que je trouvais en ligne, qu’elle corresponde à mon profil ou non. J’avais la foi et la rage de vaincre les « démons » du découragement.

N’ayant aucun retour de mes nombreuses tentatives, je décide un matin de me rendre dans un Fast food où j’avais postulé en tant que Manager point de vente. Une fois sur place, je demande à rencontrer le patron pour raisons personnelles. Je m’entretiens clairement avec lui et voilà deux jours plus tard je commence un essai de 2 semaines au sein de l’entreprise.

Belle expérience mais je vous assure que mon intégration ne s’est pas déroulée comme du beurre tartiné sur un morceau de pain.  Je n’arrivais pas à suivre le rythme super rapide. Mon corps ne répondait pas favorablement aux longues heures et au process de travail.  

Je me suis posée un instant et j’ai pris la décision de réorienter clairement mes recherches.

J’ai décidé de déclarer des paroles de valorisation à mon endroit et je vous assure c’est un exercice qui m’a fait un grand bien. Dès que je sortais de chez moi je me mettais à dire : je suis belle, je suis unique, je suis une gagnante, je suis une femme heureuse et épanouie, je mérite le meilleur. Je me suis également remise à la lecture car elle arrive à me procurer de la paix.

Et honnêtement, lentement mais surement j’ai réussi à avancer de façon incroyable.

Décidez d’aller de l’avant et donnez-vous-en les moyens.

Mes nombreuses candidatures ont fini par payer. J’ai été rappelée par un Cabinet de Marketing où j’ai suivi deux entretiens et op ! J’y suis aujourd’hui en tant que Project Manager Aujourd’hui, je suis engagée dans une dynamique de transformation totale, car la Covid-19 m’a fait comprendre que je reste la seule personne qui puisse apporter un réel changement à l’histoire de ma vie. Les autres ne seront pas forcément là lorsque vous aurez besoin d’eux, mieux ils ne sont pas dans l’obligation de vous venir en aide. Allez chercher tout au fond de vous les moyens de vous motiver au quotidien.

A l’instar des milliers d’hommes et de femmes qui se lèvent pour changer le cours de leurs histoires, rassemblez toutes vos forces, tenez-vous debout et passez le cap pour un NOUVEAU DÉPART car il n’est jamais trop tard pour mieux faire

Force à vous qui passez par des moments difficiles. Le meilleur reste à venir.

#StayFocus

Ne limitez pas vos rêves !

Il y a quelques années en arrière, j’étais étudiant dans une grande école de commerce de la place et notre but à tous était de valider notre diplôme de fin de cycle. Le cursus pour lequel j’avais opté ne me permettait pas de passer les examens pour le Brevet de Technicien Supérieur et j’avoue que ça me désolait un moment donné. Je n’étais habilité qu’à passer des examens intermédiaires jusqu’à l’obtention du diplôme d’ingénieur.

Mais un matin de Mai, je décidai de soumettre ma candidature en tant que Candidat libre et devinez quoi ? J’y suis arrivé. Comment ? Je vous le raconte….

J’ai tout d’abord pris un risque car je n’avais pas suivi les cours de la filière pour laquelle je postulais et nous étions à un (1) mois de la période des examens. Aussi mon niveau sur papier était beaucoup supérieur au diplôme que je convoitais mais en réalité je n’avais pas de diplôme attestant mon niveau actuel…Bref, un vrai casse-tête. Il me fallait y remédier.

J’ai donc pris contact avec un ami qui avait suivi les cours BTS dans un autre établissement et qui avait conservé l’ensemble de ses documents. Il me les a donc déposés à la maison et j’ai commencé à les parcourir. Je vous avoue que certaines matières étaient comme du « chinois » pour moi mais je m’étais déjà engagé dans l’aventure. La marche arrière n’était pas tolérée.

Je n’avais pas peur d’échouer car dans mon esprit, même s’il advenait que j’échoue, je me serai donné les moyens d’essayer à nouveau.

Vous savez, en période d’examen il y a toujours des groupes d’étude qui se forment dans les classes afin de gérer au mieux le stress, d’absorber aisément les cours et résoudre plus facilement les exercices ensemble. Je n’avais aucun ami de classe dans le même cas de figure que moi. Il me fallait donc me débrouiller seul.

Je me suis alors rendu dans notre établissement à la recherche d’un quelconque groupe à intégrer. Après 3 tentatives soldées par un échec (les groupes présents étaient d’une filière différente de la mienne), je suis tombé sur un groupe bondé de personnes. Dans ces cas de figures, une infime partie se donne vraiment à la tâche et un grand nombre assiste sans rien assimiler réellement. La première réaction (en sourdine) de l’une des jeunes demoiselles trouvées sur place a été « Jiii, il se prend pour qui, nous on est là depuis 3 ans en train de préparer le BTS et lui en 1 mois il veut ‘avoir’. Il se voit en génie 😊 😊 ».

Je savais ce que je voulais et je savais où je comptais aller, de ce fait les observations et avis d’autrui me passaient sur le corps. Par ailleurs, cet objectif ne m’empêchait pas d’avoir par moment peur, d’avoir des doutes, de me sentir seul face à mes ambitions « démesurées » et de subir des frustrations de la part de ce qui ne croyait pas en moi.

Pour donc me mettre à niveau le plus rapidement possible, j’avais décidé de travailler deux fois plus que les autres comme « Le Petit Chose » de Alphonse DAUDET, l’écrivain. Pour se faire, je demandais toujours à aller au tableau même quand je ne savais même pas de quoi il était question dans l’exercice. Je recopiais les réponses aux exercices, telles que je les comprenais. Une fois rentré le soir, je m’occupais des tâches de la maison et autres demandes de mon tuteur et à 19h je partais au lit. Dès 22h je me levais, prenait ma douche, mangeais et me mettait au travail. Je reprenais tous les exercices fais en journée avec le groupe d’étude, et sans regarder les corrections. Ceci me permettait de mieux assimiler les logiques des réponses et de retenir une bonne fois pour toutes les formules.

Ma routine était d’engloutir un copieux petit déjeuner le matin et ne mangeais de nouveau, qu’une fois rentré à la maison après la séance d’étude. Les sacrifices j’en ai faitmais c’était le prix à payer pour réussir ;

J’avais une méthode…c’était ma méthode ! Et ça a été ainsi jusqu’aux examens durant desquels j’étais malade. Je faisais une crise de paludisme mais je tenais à aller jusqu’au bout. Mes journées étaient difficiles mais je m’accrochais.

Les résultats ont été proclamés 3 semaines plus tard. Pendant ce temps, j’avais décidé d’aller me prélasser à Yamoussoukro chez une de mes tantines que je n’avais pas vue depuis des lustres.

Et un matin, à 8H25… mon téléphone portable posé au chevet du lit crépite et je décroche. C’était ma cousine qui, j’oubliai de le mentionner, m’avait prêté l’argent pour les frais d’inscription dudit examen. Elle également le passait en candidate libre cette même année car elle y avait échoué à maintes reprises.

  • Stéphanie : Allô
  • Moi : oui allô
  • Stéphanie : Tu fais quoi ? tu es où et puis tu parles doucement on dirait que tu dormais. Tu ne sais pas que les résultats du BTS sortent aujourd’hui. Ça ne te dit rien ?
  • Moi :  Je ne savais pas et puis de toutes les façons je ne m’occupe pas de ça. Si j’ai eu, Dieu merci. Je n’ai pas envie de charger le stress (mon cœur battait la chamade pourtant)
  • Stéphanie : Voilà ton vilain nom là ici, tu as eu (en s’exclamant de joie au bout du fil)
  • Moi : Wouoooooooooooh.

Communication terminée !

Je venais de le faire, je venais d’obtenir le Brevet de Technicien Supérieur après un mois de préparation acharnée, je venais de réaliser mon rêve….

S’en est suivi les félicitations de toutes parts. Ma tantine était fière de moi au point où elle disait à qui voulait l’entendre « mon petit là est super intelligent, il n’y a pas l’homme pour lui ». Mon tuteur resté à Abidjan vantait mes mérites auprès de ses amis. Quant à mon père, il a toujours cru en moi et ceci venait confirmer son opinion.

Ça c’était mon histoire.

Ce qu’il faut retenir c’est qu’il faut toujours viser la lune pour espérer tomber sur les étoiles quand ça tourne mal. Rien ne nous coûte d’être positif et rêveur, Rien. Il faut en, plus de notre graaande imagination, décider de passer à l’action.

Il faut se donner les moyens de réussir même quand vous serez face à des objections, des refus, du mépris, d’un manque de confiance, de la réticence, le manque de moyens financiers.

Il faut se donner des objectifs et y croire. Tant que vous croyez en vous et tant que vous refusez de baisser les bras, vous y arriverez.

J’ai OSÉ REVER GRAND ! et j’ai encore d’autres rêves à réaliser….je suis en chemin.

La réussite : les fondamentaux

Success

Afin de réussir dans la vie, il est primordial que vous ayez une ligne à suivre, que vous définirez vous-même : Ce sont des fondamentaux. Ces fondamentaux vous permettront sur le long terme de vous inspirer et mettre en place une stratégie quasi infaillible pour atteindre vos différents objectifs.

Aujourd’hui nous allons vous parler de 7 fondamentaux très importants pour votre réussite. Cependant cela n’est pas à prendre comme une règle universelle, car tout objectif à atteindre à des trajectoires différentes.

1. Votre envie de réussir doit être plus grande que votre peur de l’échec!

Vous devez avant tout être sûr de ce à quoi vous aspirez, et de comment vous souhaitez l’obtenir. Si ce n’est pas le cas, vous ne pourrez pas vous projeter. Cela est essentiel à votre réussite.

2. Fixez-vous un objectif (SMART)

Sachez avant tout que sans objectifs, vous n’aurez aucune possibilité d’atteindre votre but et cela peut s’avérer être fatal pour vos projets d’avenir. Il faut cependant que vos objectifs soient SMART.

  • Spécifique : Votre objectif doit être personnalisé selon vos attentes et lié étroitement au moyen que vous mettrez en place pour les atteindre.
  • Mesurable : Votre objectif doit présenter des indicateurs mesurables pertinents afin qu’on puisse en évaluer l’impact.
  • Atteignable : Les objectifs que l’on se fixe doivent pouvoir être accessibles.
  • Réalisable : il faut que vos objectifs soient les plus réalistes possible, afin de ne pas avoir à douter de l’aboutissement du projet, peu importe les difficultés rencontrées.
  • Temporel : Tout objectif que l’on se fixe, doit être limité dans le temps, afin de savoir où l’on va, mais surtout de s’imposer des deadlines réalistes pour mieux avancer.

3. La réussite c’est aussi croire en soi !

L’un des point essentiel pour que vous réussissiez est de croire en vous, en votre capacité de résilience mais surtout à faire les sacrifices nécessaires pour arriver à vos fins.

4. N’ayez pas peur de l’échec !

A aucun moment vous ne devez avoir peur d’échouer, car l’échec est comme un trampoline qui vous fera mieux rebondir vers les sommets de la réussite. Les échecs sont là pour tester votre endurance face à l’adversité.

5. Investissez en vous !

Votre réussite mérite des sacrifices et si vous n’êtes pas prêt à en faire alors vous n’aurez rien au final. Alors investissez-vous autant que possible afin de réussir.

6. Ne vous fixez aucune limite dans votre lancée !

Pour réussir, il faut être apte à aller au-delà de ses limites, voir grand, c’est ce qui vous permettre de vous dépasser.

7. Formez vous et gardez l’esprit ouvert !

Les leaders sont des lecteurs compulsifs. Vous devez vous formez constamment afin d’engranger le maximum de connaissances indispensables à votre réussite.
Aussi, gardez constamment l’esprit ouvert et soyez conscient que vous ne savez que peu de choses et qu’il vous reste encore beaucoup à apprendre.

Comme nous le disons plus haut, aucune règle de réussite n’est universelle mais cela demande bien sûr de la discipline mais surtout d’oser, sortir de sa zone de confort afin d’explorer d’autres cieux.

La réussite est avant tout un état d’esprit.

L’échec fait des forts !

L’échec est perçu par de nombreuses personnes comme une fin, tandis que pour certains elle constitue une potentielle « trampoline » afin de mieux rebondir.

 

Mais que sait-on réellement de l’échec ? Que nous enseigne-t-il ? Comment rebondir d’un échec aussi cuisant soit-il ?

L’échec dans son sens premier, est perçu comme un état qui fait que l’objectif désiré ou prévu n’est pas atteint. Il est très souvent vu comme l’opposé de succès, mais cela peut aussi désigner un sentiment qui surgit lorsque l’on regrette quelque chose.

L’échec a poussé de nombreuses personnes à abandonner leurs rêves alors qu’ils étaient si proche du but. Je parle de cette personne qui a échoué à trois reprises à un concours, des refus répétitifs de visa dans l’espoir de gagner l’Europe ; c’est aussi l’entrepreneur obligé de mettre les clés sous le paillasson après avoir fait faillite… Des exemples nous pouvons en citer une multitude mais devons-nous réellement nous attacher aux causes de ces échecs ? Je dirai non. Je considère chaque échec comme une leçon, cette leçon qui te dit comment t’orienter si tu veux réessayer de nouveau. Les meilleurs succès sont les fruits d’échecs répétés, d’où le dicton « Pour mieux savourer le miel, il faut avoir déjà gouté au vinaigre. »

L’échec a pu offrir des opportunités à plusieurs personnes dans la mesure où ces derniers ont appris un peu plus sur eux. Ils se sont rendu compte que le domaine dans lequel ils exerçaient ne leur était pas destiné au préalable. Ils ont donc tiré des leçons et se sont orientés vers leur VRAIE passion ou tout autre métier qui les valorisait mieux. Le succès de nombreuses personnalités nait de l’expérience et du vécu parsemé d’embuches et d’obstacles.

Prenons l’exemple de Bill Gates qui a abandonné ses études à Harvard afin de fonder sa première entreprise qui a fait faillite. Au lieu d’abandonner, il a persisté et a bâti son empire grâce au succès de Microsoft. Entreprendre, expose à l’échec, mais ne pas faire ce que votre cœur vous demande de faire, vous conduira à ne pas apprécier ce que la vie offre.

La vertu de l’échec est de nous offrir un temps d’arrêt, d’examen, d’introspection, de retour sur soi ; l’échec vient nous offrir la chance d’arrêter d’avancer dans le mauvais sens. Bien sûr, il est des échecs dont nous ne nous relevons pas, des ratés auxquels nous avons le malheur de nous identifier, confondant douloureusement « avoir raté » et « être un raté ». Bien sûr, nous n’avons pas tous les mêmes ressources pour rebondir. Raison de plus pour rappeler que la réussite n’est pas le succès.

Il est en revanche des succès dangereux, trop précoces, trop enivrants : le sport de haut niveau regorge d’exemples de champions détruits par un succès prématuré.

Nous oublions si souvent que le succès a un coût, que la réussite n’est jamais une succession de succès. La réussite, sur le long terme, est toujours une succession d’échecs et de succès.

Ne laissez pas les aléas de la vie prendre le dessus sur vous. Même si vous échouez, réessayez, ainsi la réussite sera encore plus agréable à savourer.

Un jour, j'y arriverai certainement !

La motivation d'un homme

Vos ambitions ou vos objectifs, tels qu’ils soient, afin de les réaliser doivent mobiliser toutes vos ressources au moment où vous le décidez : C’est la motivation.
La motivation constitue l’ensemble des facteurs déterminant l’action et le comportement d’un individu pour atteindre un objectif ou réaliser une activité.

Afin que votre motivation soit des plus inébranlables, il est important qu’elle soit sous le contrôle de votre volonté.  Ceci est la clé de toutes réussites et accomplissements. 
Être motivé et pouvoir le rester demande un travail sur soi permanent au risque de perdre cette motivation. Comme un muscle, la motivation s’entretient sinon au fil du temps elle s’affaiblira. Votre motivation, si elle atteint un haut niveau dégage tout obstacle s’opposant à vous et permet de vous sortir des situations les plus délicates.

Il arrive bien sûr des moments où la démotivation gagne du terrain. Ces moments où l’on a envie de tout laisser tomber, se renfermer, s’apitoyer sur son sort… Cela pourrait être un manque d’affection, un chômage technique qui dure un peu trop, un mal qui vous ronge depuis des années, une promotion qui tarde à arriver, etc.
Ces périodes s’avèrent assez déterminantes car c’est dans ces moments que la motivation doit puiser sa force et vous propulser.

En face de ces « facteurs de démotivation », nous retrouvons heureusement des motifs qui nous donnent la force de nous relever et de foncer droit vers le bout du tunnel.

La motivation se crée même s’il nous arrive d’en douter. Pour y arriver nous vous donnons quelques secrets pour vous redonner confiance en vous :

1 – Apprenez à vous parler à vous-même

Vous savez, nous avons tous besoin de faire une différence parmi les pensées qui nous aident à atteindre nos objectifs. Cela paraîtra assez bizarre au début, mais vous pouvez simplement créer un personnage dans votre esprit avec lequel vous aller échanger. Vous devrez par moment lui imposer des limites, d’autres fois vous devrez le calmer… Mais l’objectif est d’être son meilleur ami car vous devrez rester avec lui tout le temps.

2 – Prenez conscience de votre moral

Notre état moral est en quelque sorte notre demeure. Quand il s’avère que votre moral se retrouve au plus bas, l’auto-compassion vous aidera à surmonter les moments difficiles, car il vous permettra de prendre conscience de l’état moral dans lequel vous êtes.

3 – Passez des obligations aux décisions

Combien d’entre vous débutent leurs phrases par « Je dois… » ? Il est grand temps de passer à l’action et de changer les choses en disant « Je vais… ». Ces nombreux « Je dois… » utilisés sont le reflet de routines que vous avez créées, d’habitudes héritées ou de règles qui ne sont pas forcément nécessaires pour vous.

4 – Soyez droit dans vos bottes (Ayez des valeurs)

Vos valeurs sont des convictions profondes qui déterminent votre manière d’être et orientent votre comportement. Vous verrez que si vous les appliquez à l’action, elles sont très puissantes. Soyez vrai en toute chose.

5 – Créez une attitude positive face à l’échec

Une attitude positive face à l’échec vous permet de mieux apprendre et tirer des leçons de chaque expérience. Quand vous apprenez, vous vous adaptez. Accepter vos imperfections, c’est faire un premier pas vers l’excellence.

6 – Recherchez toujours l’excellence

Lorsque vous recherchez l’excellence, vous arrêtez de vous comparer aux autres. Vous n’avez besoin d’être en compétition avec personne, car l’excellence c’est être exigeant envers soi-même dans la réalisation de ses objectifs.

7 – Et en toute chose ayez confiance en vous

Ayez confiance en vous, commencez petit à petit. Ce n’est pas parce que vous avez essuyé de nombreux échecs par le passé que désormais vous ne pouvez pas y parvenir. Chaque pas, aussi insignifiant qu’il soit, doit être un pas de plus vers votre accomplissement.

Tant qu’au plus profond de vous, vous avez l’ardente volonté de réussir et vaincre vos peurs croyez-moi votre motivation ne mourra pas.
L’adage disant « Quand on veut, on peut » est éternellement valable et soyez sûrs que chaque fois que votre volonté sera présente, vous trouverez la force d’avancer et de vous propulser, et ce malgré les épreuves auxquelles vous ferez face.