DÉVELOPPER CLAIREMENT SA VISION DE VIE

Avez-vous déjà eu l’impression de vivre une vie qui n’est pas la vôtre ? Vous êtes-vous déjà interrogé sur la raison pour laquelle vous vous réveillez chaque matin ? Savez-vous ce que vous serez dans les 5 prochaines années ? Ces questions sont essentielles pour définir votre vision , pour tracer votre chemin de vie.

Donner une direction, un sens à ses choix et à ses actions est un élément fondamental qui indique que vous êtes conscient de  ce que vous recherchez dans votre vie et que vous savez clairement ce à quoi vous aspirez. Mais, combien d’entre nous arrivent à sculpter leur vie de rêve ?

Parlons-en !

Dans cet article, vous trouverez des astuces simples qui vous permettront d’écrire clairement votre vision et de vous projeter dans votre futur.

Commençons par définir ce que c’est qu’une vision

Jeune, je n’avais aucune vision, mon avenir paraissait aussi flou que mon passé.

– Johnny Halliday –

Avoir une vision, c’est se projeter dans le futur, donner une image à sa vie sur une période donnée. C’est aussi la réflexion que l’on mène sur ce que l’on veut vraiment dans sa vie. En d’autres termes, c’est donner un sens à sa vie.

Définir une vision claire permet de sculpter sa vie future et de déterminer les moyens dont l’on pourrait disposer pour réaliser et achever ce chef-d’œuvre.

Comment écrire sa vision ?

Ecrire sa vision, c’est quelque chose qui vous définit, qui vous oriente et qui vous permet d’aller plus loin. Cela nécessite donc au préalable plusieurs étapes :

  • Prendre le temps de réfléchir

Cette première étape est très cruciale dans l’élaboration de sa vision de vie, car c’est à cette étape que nous pourrons être face à nous-même et définir ce que l’on veut vraiment et à s’interroger sur ses motivations d’avoir une vision.

  • Trouver son « IKIGAI »

L’IKIGAI (mot d’origine Japonaise) est un outil de développement personnel qui vous permet de définir votre « raison d’être ».

Trouver son IKIGAI, c’est prendre conscience de ce qui vous anime le plus dans votre vie.

Mais, de quoi parlons-nous concrètement ?

Comme le schéma l’illustre , il y a 4 cercles qui représentent : Ce que vous aimez ; ce en quoi vous êtes doué ; ce dont le monde a besoin et ce pour quoi vous êtes payé. C’est la synergie de ces 4 éléments qui représente votre IKIGAI, votre raison d’être.

Prendre du recul, du temps de réfléchir et de bien remplir ces cercles, avec honnêteté, vous permettra de trouver l’essence de votre vie et ce pour quoi vous êtes motivé à vous réveiller chaque matin.

  • Employer la première personne du singulier

Pourquoi devriez-vous utiliser le premier pronom personnel « Je » ?

Ecrire votre vision avec le pronom personnel « Je » vous permet de vous sentir plus impliqué dans votre résolution prise. C’est aussi vous concentrer sur votre vision.

Exemple : Je suis un homme marié

  • Ne jamais écrire sa vision au futur

Lorsque vous formulez votre vision, rassurez-vous de le faire au présent de l’indicatif et non au futur. Car en utilisant le futur, vous donnez à votre inconscient l’impression que vos résolutions prises sont des choses à réaliser dans le futur et non maintenant. Et donc, vous allez toujours procrastiner et ne ressentirez jamais l’urgence de passer de votre stade actuel au stade souhaité.

En revanche, lorsque vous utilisez le présent de l’indicatif, vous communiquez à votre inconscient que vous êtes sûr des résolutions prises et à chaque fois que vous les relirez, vous aurez une sorte de pression qui vous motivera à effectuer le pas qu’il faut pour façonner votre vision.

Exemple : Dans 3 ans, je parlerai l’anglais

                 Je parle l’anglais

  • Ne pas formuler sa vision à la forme négative

La formulation d’une  vision doit être à la forme affirmative, car cela permet de se focaliser sur ce que l’on veut atteindre plutôt que sur ce que l’on veut fuir.
En effet, notre inconscient est programmé de sorte à rejeter la négation. Ainsi, lorsque nous prenons  une résolution à la forme négative, l’inconscient considère et retient le sujet de votre phrase.

Par exemple, si vous dites « Je ne suis pas triste », votre  inconscient va seulement éjecter le groupe de mot « ne pas » et retenir en fin de compte « Je suis triste ». Ainsi, vous devez plutôt dire « Je suis heureux »

  • Relire régulièrement sa vision

Il est important de relire régulièrement sa vision, car cela permet de ne pas la perdre de vue, de ne pas l’oublier et surtout, cet exercice prépare le cerveau à exécuter les actions entreprises pour façonner sa vision.

Vous avez désormais tous les éléments  nécessaires pour construire votre vision, alors lancez-vous !

Une fois que vous avez établi votre vision, vous n’avez qu’à passer à l’action.